Our dudes

My dude is your dude
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la pêche aux truites [UA - Part II]

Aller en bas 
AuteurMessage
Arutha L. Kark
Admin
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 28/03/2015

MessageSujet: A la pêche aux truites [UA - Part II]   Jeu 27 Avr - 23:06

Les yeux fixés sur le liquide ambré, Arutha fit à nouveau rouler le verre entre ses doigts. Son partenaire semblait quant à lui s'être lassé de faire tourner l'objet dans tous les sens en essayant de le faire tenir avec plusieurs bibelots posés sur son bureau. Une bénédiction, à n'en pas douter. Mais si cet arrêt de zèle avait légèrement apaisé les nerfs du policier, il n'était pas complètement détendu pour autant. Comment aurait-il pu l'être dans ces conditions ?

« C'est tout ? »

L'avocat se redressa dans son siège en émettant un reniflement méprisant. Ou vexé. Un peu des deux sûrement.

« Vous l'avez défendu, contre nous... », rappela-t-il sèchement. «... et vous voulez me faire croire que vous n'avez pas d'autres infos ?! »

Il quitta brusquement son siège pour se planter devant la baie vitrée qui donnait sur la ville. Malgré un âge que la plupart qualifierait d'adulte, Corvus mima silencieusement le visage courroucé du jeune Kark dans son dos puis reprit son verre, parfaitement conscient que le bruit de l'objet qui roulait sur le bureau agaçait son interlocuteur.

« Non. Je n'ai pas d'autres infos que celles que j'ai utilisées contre vous. », répliqua-t-il avec un cynisme mordant.

Le regard assassin que lui lança le Kark aurait pu le faire rire mais de un, cette situation l'emmerdait et, de deux, les mois précédents lui avaient trop bien appris ce dont L'Ombre de la Rose Noire et son comité de direction étaient capables. L'amertume de tous ces dossiers perdus était encore bien ancrée au bout de sa langue. Il se souvenait avec exactitude de tous ces putains de doutes qui l'avaient ravagé à chaque sortie du tribunal et de la peur envahissante d'avoir perdu ses compétences. Il avait baissé l'échine et lu cette fichue de lettre parce qu'elle était son meilleur billet de retour - voir le seul ? - vers la carrière flamboyante qu'il s'était construit à la seule force de son talent. Mais accepter de rejoindre une partie était très différent de donner toutes ses cartes sans jouer le moindre coup.

« Pas que je me souvienne en tout cas.», reprit-il avec un sourire on ne peut plus équivoque.

« Qu'est ce que vous voulez ? Plus d'argent ? Un nouveau titre ? Des actions ? Ne devriez-vous pas déjà vous satisfaire d'avoir encore du travail ?  », attaqua le Kark avec un sourire cruel.

La pique fit mouche et Corvus dû se mordre la langue pour retenir la tirade au vitriol qu'il mourrait d'envie de lui balancer à la figure. Evidemment, ça n'aurait fait qu'envenimer la situation vénéneuse dans laquelle ils se trouvaient déjà.

« Mervyn Kark m'avait proposé la direction du cabinet. », se força-t-il à répondre d'un ton posé.

« C'était il y a longtemps et vous avez refusé. »

« Peut-être que je pourrais en rediscuter avec lui ? »

Le visage d'Arutha se ferma brusquement comme une porte de prison. Il lut dans le regard de Corvus Hunter qu'il était démasqué. En partie du moins. Son expression ne pouvait pas être... non, n'était pas passée inaperçue. L'avocat avait indéniablement comprit qu'il lui cachait quelque chose. Mais comment expliquer que Mervyn Kark n'avait jamais voulu lui confier cette affaire ? Que c'était lui et uniquement lui qui avait eu l'idée de mettre Hunter sur le coup, après les difficultés rencontrées par leur avocat principal. Non seulement parce qu'il était persuadé que c'était une bonne idée mais aussi par pêché d'orgueil. Pour montrer à son cher père qu'il pouvait réussir là où lui avait échoué. Pour prouver qu'il était parfaitement capable de régler les affaires de l'Ombre de la Rose Noire. Alors non, il n'était pas question qu'il parle à Mervyn Kark. S'il mentionnait ce dossier particulier, Dieu seul savait comment son paternel réagirait. Il fallait que cela reste son cheval de bataille ! Du moins jusqu'à ce que l'affaire soit bien ficelée et prête à être présentée à la cour.
De toute façon, il y avait effectivement peu de chance que cette hyène arrogante obtienne la direction du cabinet. Il devrait se satisfaire du prestigieux poste de second jusqu'à la mort du vieux croûton auquel Mervyn faisait confiance, et qui s'accrochait à son bureau comme une moule à son rocher. Ha ! Il avait intérêt à être patient, ça oui ! Et coopératif.

« Il ne souhaite pas vous recevoir dans l'immédiat. Vous traiterez avec moi en attendant d'avoir fait vos preuves. »

« Ce n'est pas pour ça que vous êtes venu me chercher ? Parce que j'avais fais mes preuves ? »

Arutha se contenta de retourner à son bureau pour reprendre une gorgée de whisky. Surtout ne pas perdre ses moyens.

« Tout à fait. »

La flatterie, maniée avec délicatesse, avait toujours fonctionné. Hunter ne pouvait pas échapper à la règle ! Ne devait pas échapper à cette règle.

« Nous savons parfaitement bien vous et moi de quoi vous êtes capables. Sans quoi vous seriez toujours en train de tourner dans votre bureau en vous demandant si c'est de votre faute. Pas la peine de prendre la mouche... » coupa-t-il en voyant Corvus ouvrir furieusement la bouche. « ... je reconnais vos grandes qualités, n'est-ce pas ce que vous voulez ? Nous avons maintenant besoin d'être sûrs que vous allez les mettre à notre service. S'en suivra bien plus de reconnaissance que vous ne pourriez en rêver. »

Ca, Corvus voulait bien le croire. Du moins l'aurait-il cru s'il n'avait pas l'impression que l'héritier Kark gardait pour lui une information précieuse. Il détestait ça mais en contrepartie, il ne pouvait nier être tiraillé par la démangeaison insupportable de la curiosité. Qu'est-ce que le jeune Kark pouvait bien avoir en tête ? Et puis, se retourner contre son ancien client était tentant, par pur esprit de jeu. Toutefois il refusait de sauter dans la fosse aux loups sans amarre. " Connais ton ennemi " disait le proverbe....

« Je n'ai pas d'autres infos. », réitéra-t-il. « Mais il y a plusieurs rumeurs sur les quelles je pourrais me pencher. »

A l'époque il était trop occupé à jubiler de s'attaquer à l'Ombre de la Rose Noire pour fouiller plus que nécessaires dans les affaires de son client. Il ne lui avait d'ailleurs trouvé aucun intérêt si ce n'était celui d'être l'adversaire de la prestigieuse compagnie. Quel crétin il avait été ! Sans se laisser emporter par les souvenirs, il se racla la gorge avant de conclure :

« En échange d'un dîner en votre compagnie. »

Là encore, la réaction du Kark aurait pu le faire rire s'il s'était laissé aller. Son expression teintée d'incrédulité et de méfiance valait presque tous les dossiers qu'il avait perdus. Presque... Il laissa échapper un sourire mi-amusé, mi-amical. Il avait même fait l'effort d'y mettre les formes et de le vouvoyer nom d'une catin !

« Je travaille beaucoup mieux à table et une conversation me semble indispensable pour poser les bases. »

Arutha aurait pu jurer qu'il avait quelque chose de bien précis en tête. Mais les avocats avaient toujours quelque chose derrière la tête, non ? Et après tout, que pouvait-il bien risquer à dîner avec lui ? Dans un restaurant qu'il connaissait tout au moins.

« Au Santa Felicia. »

« Adepte de tapas ? »

« Pas vous ? », éluda le Kark avec souplesse.

« Plutôt de Sangria. Je vous laisse vous occuper de la réservation. »

Aussi petite que soit cette victoire, il apprécia d'avoir réussit à donner un ordre à l'héritier de la célèbre firme. Qui ne sembla pas s'en offusquer le moins du monde. Parfait ! Maintenant que la Sangria était servie - ou tout comme - il n'avait plus qu'à la boire..... non, tout compte fait cette tournure était vraiment trop bizarre. Il se contenterait donc du poisson et de ferrer.  

Revenir en haut Aller en bas
 
A la pêche aux truites [UA - Part II]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Les membres du CEP frappés d’interdiction de départ
» Mentor/Apprentie Le Départ!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our dudes :: UA Monde Réel-
Sauter vers: