Our dudes

My dude is your dude
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chasseur de tête ou chasseur de potes ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Arutha L. Kark
Admin
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 28/03/2015

MessageSujet: Chasseur de tête ou chasseur de potes ?   Lun 29 Aoû - 18:36



Parfait ; je suis parfait. " Comme d'habitude " aurais-je ajouté il n'y pas si longtemps mais soyons honnêtes, cela fait un moment que je n'ai pas été aussi pomponné. Merlin que ça fait du bien de se sentir beau ! .... et irrésistible.
Deux mains se posent sur ma robe en velours bleutée pour suivre les courbes de mon torse musclé. Je devine sans peine leur destination et c'est donc sans surprise que je sens quelques doigts s'attaquer au noeud de ma cravate.

« Peux-tu imaginer ce que j'ai retrouvé hier soir dans un coffre en ébène bien caché ? »

Je m'accorde un sourire lubrique qu'elle ne manque pas de voir dans la glace.

« Peut-être bien. »

Je me retourne pour plonger mes yeux dans les siens... et surtout poser mes mains sur sa croupe. Elle en profite pour se coller contre moi, délicieusement cambrée. En trois mots : une digne Serpentard.

« Je crois que nous devrions nous assurer qu'ils sont toujours en parfait état d'usage. »

J'attire son visage contre le mien pour capturer ses lèvres roses.

« Parfaitement d'accord.... Mais tu sais très bien que j'ai d'autres rendez-vous à honorer ce soir. »

Son regard vire au noir en moins d'un quart de seconde sous mes yeux amusés. Comprenant que je ne changerai pas mes plans, Rosae s'éloigne la tête haute en revêtant son peignoir. Je laisse échapper un petit rire auquel elle répond d'un claquement de langue agacé.

« Parfait. Essaie de ne pas réveiller ta progéniture en rentrant. »

« Ils ont le sommeil bien assez lourd. Toi par contre.... allez, ne perds pas espoir. Peut-être que j'aurais envie d'ouvrir ce coffre en rentrant. » je fanfaronne en me permettant une petite claque sur son postérieur.

Je regagne la porte au pas de course pour échapper à son regard meurtrier. Il y a des fois où j'ai vraiment l'impression qu'elle va me lancer un maléfice... ce qui est d'autant plus drôle, évidemment.

Le sourire jusqu'aux oreilles, je refais ma cravate en dévalant gaiement les marches du manoir. Mon regard s'arrête sur une peluche boursoufflet au moment d'attraper ma cape. Par Voldemort... à quoi sert donc cet elfe ? Je soupire et attrape mon vêtement... avant de m'immobiliser, hésitant. Je suis déjà en retard et ce n'est certainement pas à moi de faire ça mais.... oh scroutt ! En deux mouvements de bras, je repose rageusement la cape ouvragée et attrape le boursoufflet rose. Je grimpe les escaliers quatre à quatre puis ralentit pour entrer sur la pointe des pieds dans la chambre de Freya. Elle dort à poing fermés, preuve s'il en faut une qu'elle n'a finalement pas besoin de ce truc. Je vous jure, les gosses et leurs caprices ! Je me console en me disant que ça lui fera plaisir en se réveillant... enfin j'espère.

Je ressors de la pièce légèrement agacé - et déterminé à trouver une autre excuse pour expliquer mon retard, histoire de ne pas nourrir les moqueries de Corvus. Un transplanage plus tard, je me retrouve devant le Divine Comédie. Je ne sais pas depuis combien de temps je n'y ai plus mis les pieds mais cela fait au moins plusieurs semaines... voir plusieurs mois. Ce qui ne m'empêche pas de me souvenir parfaitement de la localisation de l'entrée VIP. Le maître d'hôtel me reconnait au premier coup d'oeil et m'offre l'habituelle courbette.

« Bienvenue Monsieur Kark. Permettez-moi de vous escorter. »

Il me conduit à travers les couloirs sombres jusqu'au deuxième étage, où Corvus a semble-t-il réservé l'une des salles les plus prestigieuses. Sans surprise, il est accompagné de trois charmantes demoiselles et de plusieurs bouteilles d'alcool, dont une déjà ouverte.

« Laisse moi deviner : une pour te servir, une pour te distraite et l'autre pour porter le verre à tes lèvres ? »

Je me laisse tomber sur le divan, non loin de mon ami. La blonde s'empresse de venir à ma rencontre pour prendre ma cape et me proposer un rafraîchissement. Se faisant elle se penche assez bas pour que son décolleté tombant ne soit plus d'aucune utilité. Je toise sans gêne et avec délectation ses charmes féminins. Merlin que c'est bon d'être de retour ici.
Revenir en haut Aller en bas
Corvus Hunter
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 28/03/2015

MessageSujet: Re: Chasseur de tête ou chasseur de potes ?   Lun 29 Aoû - 22:36

Le verre tournait doucement entre mes doigts, laissant son liquide translucide aux couleurs ambrées suivre paresseusement son mouvement, tandis que mes yeux se posaient sur les formes voluptueuses et féminines en face de moi. Pourtant mon sourire n'était pas aussi appréciateur que je l'aurai souhaité en telle compagnie, et même si la présence de ces donzelles était loin d'être désagréable, je me sentais partiellement à milles lieux d'ici.

"Imbécile." soupirais-je à voix haute, avant de prendre une gorgée d'alcool en riant doucement, me moquant de moi-même. La situation était pourtant on ne peut plus amusante. Et celle qui allait advenir bien plus encore, alors pourquoi s'en faire autant?

Ne devrais-je pas au contraire me féliciter de la situation, qui plus loin que mon simple ego ainsi faussement flatté, correspondait plutôt bien avec ce chemin pour lequel j’œuvrais depuis un temps certain?

Si, évidemment. Mais s'amuser n'empêchait pas la réflexion.

D'un geste je laissais l'une des filles me resservir, observait vaguement les couleurs brillantes du liquide se fondre dans la coupe, avant de lui faire signe de m'accompagner.

Autant profiter de leur présence autant que possible, celle d'Arutha avait beau être appréciable, elle serait loin d'être du même acabit. Et puis je ne venais pas aussi souvent dans l'établissement que je l'aurais souhaité.

Le corps doux et chaud d'une des sorcière contre moi, tandis que les deux autres entamaient une lente danse sensuelle, je jetais un rapide coup d’œil à ma montre, espérant dans un murmure malicieux que mon invité soit ralentit par quelque obligation.

La vague changement de lumière de la salle, m’indiqua quelques temps plus tard que ce fut effectivement le cas, me signalant ainsi l'arrivée d'Arutha dans l'établissement. Un détail qui ne me traversa pas le moins du monde à son arrivée.

"Attention, je tiens à vous rappeler que mon éminent invité est marié!" bonimentais-je faussement à l'intention de la blonde déja aux petits soins du Kark. Ce qui suffit à la faire rougir jusqu'aux oreilles...Avant que mon comparse ne me renvoie naturellement ma pique, faisant ainsi glousser les donzelles.

Souriant, je laissais Arutha se mettre à l'aise et déchiffrer la bouteille d'Aloe spiralée. Un alcool fruité et douceâtre aux couleurs changeant suivant les mouvements du liquide mais aux degrés plutôt modéré. Quelque chose à savourer en soi et qui ne nous monterai pas à la tête, du moins pas seul.

"Tu es toujours un aussi mauvais chasseur d'enigme,  petit Kark. susurrais-je dans un sourire, répondant ainsi à sa petite joute de bienvenue. "Il se trouve que non seulement je préfère ma propre main pour certaines choses, mais qu'en plus ces demoiselles sont aussi éphémères que ta capacité argumentaire en état d'ébriété..."

Évidemment c'était facile, mais toujours aussi plaisant, même si Arutha savait depuis longtemps ne plus prendre toutes ces piques à cœur. Fort heureusement.

Et pour illustrer mes propos, les sorcières ne furent pas longues à s'éclipser toutes trois. Je ne les aurais pas suivit des yeux, j'aurais aisément pu croire à leur évaporation. Mais nulle possibilité de transplannage ou autre artifice de ce genre dans cette pièce ce soir. Malgré son côté festif et voluptueux, la salle était aussi prisée par bien des groupuscules pour son inviolabilité et sa capacité à garder secret tout ce qui pouvait s'y passer.

Peut-être un détail, mais ces dernières années cela était devenu une nécessité presque autant qu'une habitude. Le genre de chose qui me serait bien passer par dessus la tête des années plus tôt.

"Puisque je te sens chaud-bouillant niveau méninges ce soir, je te propose de deviner ce que j'ai à fêter justement ! "

Je ricanais d'avance en m'enfonçant un peu plus dans le canapé du Divine.

Dommage que la belle brune et ses comparses n'aient pas pu rester, mais malgré l'apparente jovialité de ma nouvelle, mieux valait évité les ricochets incontrôlables.

Et oui, j'en étais à penser à ce genre de chose, quelle déchéance n'est-ce pas?

Mais elles pourraient toujours revenir plus tard, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Arutha L. Kark
Admin
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 28/03/2015

MessageSujet: Re: Chasseur de tête ou chasseur de potes ?   Mar 30 Aoû - 8:23


Marié hein ?

« C'est la raison pour laquelle je prends exemple sur la manière dont tu gères ton mariage. » je rétorque en rattrapant doucement la blonde qui s'éloigne, d'une main posée sur sa cuisse.

Il s'amuse de ma répartie pendant que je porte mon verre aux lèvres. Merlin ! J'avais même oublié ce goût-là .... ainsi que le nom qu'il porte. Je lâche la cuisse blanche de la demoiselle pour saisir la bouteille et en déchiffrer l'étiquette. Aloe ! Très bon choix. Cela dit il me pousse à l'interrogation : Corvus a-t-il l'intention de monter doucement en puissance ou au contraire de me garder plus ou moins sobre ?

« Ta mémoire flanche. Ma capacité d'argumentation ne fait que croître au contraire. »

Je ne suis jamais aussi enclin au débat que quand j'ai bu. Le seul souci, c'est qu'aussi réfléchis que soient mes arguments, ils sont dénués de tout sens logique. Ce qui n'a pas manqué de le faire rire plusieurs fois. Mais ce soir, je ne me ridiculiserai pas ! .... ou du moins j'essayerais d'éviter. En commençant par ne pas tomber dans le panneau de sa question louche.

« Esmée va t'offrir une nouvelle progéniture ? », je ricane en connaissant parfaitement la réponse à cette question.

Elle a juré qu'elle le tuerait la prochaine fois qu'il la mettait en cloque et s'il y a bien une personne que je penserais capable de passer à l'acte, c'est elle.

« Hum.... tes rejetons ont fait de la belle magie ? », je demande plus sérieusement.

Il me reproche mi-sérieusement, mi-amusé de rester sur le même thème improbable. Bon d'accord, d'accord... en même temps, je ne suis pas venu ici avec l'idée d'utiliser mes neurones.

« Alors tu as gagné le procès Milton en réussissant à discréditer définitivement Macnair aux yeux de tous. »

A moins que le procès ne soit demain ? J'avoue que je ne suis plus sûr. Mais à part ça, je ne vois pas trop. Il faut dire que Corvus " fête " rarement quoique ce soit. Il a plus tendance à prendre le moindre petit prétexte existant pour ouvrir une bouteille.
Revenir en haut Aller en bas
Corvus Hunter
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 28/03/2015

MessageSujet: Re: Chasseur de tête ou chasseur de potes ?   Mar 30 Aoû - 11:37

"Je crois que je préférerais presque l'option de ne plus jamais la toucher plutôt que de subir une nouvelle fois ce calvaire...Presque."

Commentais-je en accompagnant volontiers son rire à ce sujet. Il fallait dire que si Esmé avait crié haut et fort sa négation quand à d'autres mini-nous, je la rejoignais totalement sur la question. Toute une armée d'elfes de maison ne me convaincrait pas de la remettre enceinte. Que ce soit pour la subir elle pendant toute cette période, ou encore rajouter davantage de monstres pseudo-humains braillant plus que leur capacité pulmonaire dans le manoir. No, thanks, je laissais aux autres sorciers le soin de repeupler l'Angleterre.
Arutha était bien lancé d'ailleurs.

« Hum.... tes rejetons ont fait de la belle magie ? »

Je roulais des yeux, les imaginant ajouter encore plus de chaos qu'ils n'en faisaient déja. Peut-être devrions-nous les abandonner jusqu'à leur majorité? Plus sécurisé évidemment.
Je balayais sa remarque d'un mouvement de main, ne prenant même pas la peine de rappeler l'âge des jumeaux au Kark.

"Je te sais fasciné par ma progéniture, mais si tu continues à vouloir le transposer indéfiniment sur tout, cela risque de devenir gênant... En plus du fait que tu sois complètement à côté du balais, mon cher."

Observant Arutha siroter un instant son verre tout en faisant vaguement semblant de réfléchir, j'appréhendais presque le moment où il comprendrait le sérieux de la situation et surtout la réalité de ce qu'il prendrait initialement comme une de mes petites badineries. Je prévoyais sans difficulté ce fameux plis sur le coin des lèvres, comme un sourire forcé court-circuité alors que l'information se forcerait un chemin dans son esprit. La suite était déja plus compliquée, j'imaginais de prime abord un éclat de rire un peu trop rauque avec quelques instants de silence. Mais après. Arutha était aussi bien capable de me laisser en plan pour réfléchir au calme ailleurs, de rentrer dans une colère plus ou moins froide ou simplement de soupirer très fort, perdre toute sa bonne humeur pour un sérieux de circonstance. Ou un mélange des trois? Parce que si le Brigadier avait bien changé depuis toutes ces années, il restait parfois cet Arutha imprévisible au feu couvant, surtout sur un sujet aussi sensible, que je savais toucher plusieurs cordes importantes pour lui.

Comme ma loyauté, son ambition et plus encore, son père...

Dissimulant ce sentiment dans une nouvelle gorgée, je gardais un fin sourire amusé, me demandant combien temps il lui faudrait pour parvenir au cœur du sujet.

"Ah! Il y a du mieux déja! Mais oui mais non. Ce n'est pas ça, et l'affaire en question est close depuis plusieurs jours. J'ai gagné évidemment, mais malheureusement pas avec un tel succès, sinon je t'assure que tu te serais mieux souvenu de sa date de résolution."

Un petit froncement de sourcil agacé quant à ce souvenir. Je n'étais clairement pas satisfait de la tournure de l'affaire, je savais ne pas en être complètement responsable et que d'autres enjeux que je n'avais pu gérer entièrement avaient pesé derrière les rideaux de cette scène. Il fallait que je me satisfasse de cette victoire partielle pourtant des plus correcte et qui n'était vraiment pas gagnée à la base. Je parviendrai peut-être à en créer une résurgence plus efficace plus tard. A voir. Mais ce n'était pas le sujet.

"Je te propose de garder le décors du Ministère comme fond de trame et de continuer sur ta lancée. Je crois en toi, comme j'ai toujours cru en toi petit Kark, je sais que tu vas y arriver !"

Levant mon verre à sa santé, je ricanais, riant en partie tout seul quand à ce sous-entendu plus véridique qu'il le semblait.
Revenir en haut Aller en bas
Arutha L. Kark
Admin
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 28/03/2015

MessageSujet: Re: Chasseur de tête ou chasseur de potes ?   Mar 30 Aoû - 13:42



« Je n'en doute pas un instant. » , je commente en réaction à la nouvelle de sa victoire-quasi-totale.

Je suis persuadé que j'en aurais entendu parler pendant des jours s'il avait réussit à évincer Macnair pour de bon. Bon, peut être pas des jours... plus maintenant en tout cas. Il y a quelques années il se serait fait une joie de s'en vanter jusqu'à ce que toute l'Angleterre soit au courant. Aujourd'hui il se contenterait surement de quelques heures. Et d'une parade au Ministère bien sûr.

Mais alors si ce n'est pas ça....

« Merlin. Tu m'as vraiment invité pour me faire jouer aux devinettes ? », je soupire.

Je vide mon verre en réfléchissant puis me resserre, l'air mi-pensif mi-agacé. Le Ministère comme fond de trame, hein ? Et sans rapport avec une dernière affaire visiblement.

« Hum... on t'a accordé un nouveau bureau avec la baie vitrée que tu voulais tant ? Ou.... oh ! Le bureau de Grant ? Grant est enfin partit à la retraite ? Ou poussé à la retraite. », je m'amuse.... avant que mon sourire ne se fane doucement pour adopter une expression plus sérieuse.

« Tu as été promu ? »

Eh bien.... non pas qu'il ne le mérite pas, bien au contraire, mais j'avoue que je ne pensais pas que cela arriverait avant plusieurs mois encore. Ou plusieurs années. Et pour cause, les principaux postes sont occupés par des vieux croûtons placés là par mon père, jusqu'à ce qu'ils ne soient plus d'aucune utilité. Ce qui est bientôt le cas pour plusieurs d'entre eux vous me direz mais... peut être que le chef du département a enfin eu le feu vert pour remplacer les plus anciens par des gens plus jeunes et plus compétents.

« Quel poste ? », je demande avec un léger froncement de sourcils, sérieusement intéressé.
Revenir en haut Aller en bas
Corvus Hunter
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 28/03/2015

MessageSujet: Re: Chasseur de tête ou chasseur de potes ?   Mar 30 Aoû - 16:12

« Merlin. Tu m'as vraiment invité pour me faire jouer aux devinettes ? »

"Non, juste une seule, je serai plus clément pour la suite de la soirée, promis. Je m'en voudrais de trop t'épuiser pour les choses sérieuses..."

Un fin sourire sur les lèvres, je le laissais rouler vaguement des yeux pour reprendre sa réflexion, observant avec un mélange d'amusement et d'appréhension le cheminement de ses pensées.

L'une des serviette au tissu rare du Divine prenait rapidement une nouvelle forme entre mes doigts tandis que je commentais doucereusement ses propositions avec un amusement non feint.

la jolie serviette!:
 

"Non pas vraiment, mais de toute manière cette baie vitrée est trop lumineuse, je peux assurément avoir mieux. Hum hum. Hum...Non plus."

Jusqu'à ce que son tâtonnement parvienne enfin à roussir. Posant la fleur que j'avais fait éclore de quelques pliages, je lui lançais un sourire éloquent, notant au passage son changement de ton. Voila nous y étions, plus question de faire marche arrière dorénavant. Et ce au sens large.

Ni de tourner trop autour du chaudron, a mon grand damne.

"Bureau de l'ILM. Mais plus comme le simple membre divergent à la bougeotte que j'ai été jusque là. Un vrai bureau, avec un vrai siège multi-fonction et le blabla associé."

Bon d'accord, pas complétement lui jeter l'info toute fraîche et saignante non plus. Je ne répondais pas à la question posée, mais je n'avais jamais vraiment été doué à ce jeu là.

ILM. La section Internationale des lois magiques du Ministère, dans laquelle je papillonnait régulièrement sans y avoir vraiment de poste fixe, pour quelques affaires étrangères, plus un plaisir personnel qu'un véritable pied professionnel. Difficile d'avoir un véritable plan de carrière passant par là, tant les postes vraiment intéressants et un temps soit peu gradés étaient chasse gardée, surtout pour un électron libre comme moi aux méthodes pas toujours très appréciées malgré leur efficacité prouvée.

Me nichant davantage dans l'épais canapé, je croisais mes jambes sur la table basse et jouait nonchalamment avec une pièce de monnaie. Un faux galion en l’occurrence.

"Cette vieille carne de Tales a toujours refusé de me manager, ou peut-être était-ce moi qui ai essayé de lui fourrer son autorité dans le cul? A force je ne sais plus, je t'avouerai... Quoi qu'il en soit, son opinion ne semble plus être de rigueur."

Le regard plus sombre, Arutha s'était tût et ses prunelles accrochèrent les miennes, brulantes. J' haussais les épaules, un sourire mi-las mi-victorieux, le laissant encaisser le choc. Et ses répercutions.
Revenir en haut Aller en bas
Arutha L. Kark
Admin
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 28/03/2015

MessageSujet: Re: Chasseur de tête ou chasseur de potes ?   Mar 30 Aoû - 21:44

L'ILM. Eh bien... le moins qu'on puisse dire c'est qu'il a a tiré la bonne dragée surprise du paquet. A la différence prêt qu'il ne l'a pas tirée : on le lui a tendue sur un plateau. D'or ou d'argent ?

« Impressionnant. », je commente en m'appliquant à sourire. Je le sens un peu forcé et je devine que cela se voit. Tant pis.

Pourtant ce n'est pas faute d'être content pour lui. Au contraire, ce poste lui conviendra très bien. Mais les questions qui trottent dans mon esprit m'empêchent de me rejouir tout à fait. Pourquoi maintenant ? Pour quel poste exactement ? Et surtout, pour quelle destination ? Loin de Londres à n'en pas douter mais... à quelle fréquence ? L'idée qu'il puisse s'absenter régulièrement plusieurs semaines par mois me déplaît. Non pas que je ne puisse vivre sans lui mais son aide est parfois très utile et m'en passer serait... gênant.

« Qui est-ce que tu as réussis à convaincre ? », je demande avec une once d'amusement, plus ou moins feinte elle aussi.

«  Cette vieille carne de Tales a toujours refusé de me manager.... »

Ceci n'a rien d'une nouvelle. Et n'est pas prêt de changer au vu de son attitude. Qui alors ? Je pose sur mon ami un regard dénué de tout sourire cette fois-ci. Mes yeux plongent indécemment dans les siens avant de revenir rapidement sur mon verre. Je le lève à mes lèvres avant de me rendre compte qu'il est vide. Et que je n'ai aucune envie de me resservir. De toute façon, ma gorge ne semble plus en état d'avaler quoique ce soit. Car ça ne peut être qu'une personne. Directement ou pas....

Je relève la tête pour croiser à nouveau son regard. Le visage fermé, la mâchoire serrée et la pupille sombre.

« Qui ? »

Je me force à inspirer une bouffée d'air.

« Vaisey ? »

Je sens mon coeur rétrécir dans ma poitrine. Quelle que soit sa réponse, cela revient au même. Que Vaisey, directeur du département de la coopération magique internationale, soit intervenu ou pas, il est forcément derrière ça, acteur ou valideur.
Revenir en haut Aller en bas
Corvus Hunter
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 28/03/2015

MessageSujet: Re: Chasseur de tête ou chasseur de potes ?   Mar 30 Aoû - 22:41

Et évidemment, à tête de Kark pas de Kark à demi hein.

Je retenais mon soupir et me contentait de remplir à nouveau mon verre, évitant celui d'Arutha; mieux valait faire comme si son geste dans le vide n'avait pas eu lieu. Je pourrai toujours le railler à ce propos ultérieurement.
Le sujet était déja assez épineux pour ne pas souffler plus que nécessaire sur les braises que j'avais choisi moi-même d'allumer. Pour la bonne cause évidemment. Sa cause. Putain de cause oui.

Je retenais un ricanement moqueur avec difficulté dans une gorgée bien trop soft à bon goût. Je doutais qu' Arutha puisse l'interpréter correctement en cet instant et je me voyais mal lui expliquer la notion d'auto-dérision.

« Qui ? »

Debout sans m'en rendre compte, j'attrapais ma fiole d'argent de l'intérieur de mon veston et la proposait d'un geste à Arutha dans un fin sourire. Quelques gouttes de whisky pur feu ne feraient de mal à personne, à défaut de Pàlinka...

" Vaisey? "

" Il était présent oui. Mais davantage comme une sorte de tapisserie parlante et grinçante que véritable être humain. Ton père par contre...."

Difficile de dire si Arutha venait de perdre définitivement toute couleur dans notre réalité ou au contraire d'en cumuler bien trop.

Adossé à l'un des poteaux ourlé d'une faible lueur magique, je jonglais doucement avec ma fiole, attendant avec une impatience non feinte la suite de ce que j'étais sûr de pouvoir considérer comme un tournant historique, ou presque. J'espérais vraiment ne pas m'être trompé sur toute la ligne.... J'en connaissais une que cela ferais bien rire, bien que le rire serait finalement des plus jaunes...

Lorsque je crus l'entendre me demander la nomination exacte de cette fameuse promotion.
Les lèvres étirées sur un sourire désabusé qui devait facilement passer pour du contentement, je répondais, la voix claire et peut-être un peu trop tranchante.

Un tranchant révélateur de mon propre stress malgré les apparences.

"Maître du Bureau."

Si avec ça, ça ne remettait pas son cerveau sur le bon chemin et le véritable sujet...
Revenir en haut Aller en bas
Arutha L. Kark
Admin
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 28/03/2015

MessageSujet: Re: Chasseur de tête ou chasseur de potes ?   Mer 31 Aoû - 0:08



Voilà. C'est dit. Plus de mystères ou de faux semblants. Il s'agit bien de lui. Je bondis rageusement sur mes pieds pour aller m'appuyer sur la rambarde du balcon, donnant vue sur la scène des dizaines de mètres plus bas. Je regarde les silhouettes écarlates se mouvoir gracieusement sans vraiment les voir.

Comment est-ce que j'ai pu être aussi con ? Comment est-ce que j'ai pu ne pas le voir arriver ? Par les putains de burnes de Merlin !! Quelle goule je fais.

« Quel poste ? », je demande d'une voix beaucoup trop rauque.

« Maître du Bureau. »

Je ferme les yeux. Les jointures de mes doigts, serrés sur la rambarde, commencent à crier grâce. Comme si je pouvais en avoir quoique ce soit à foutre. Je me force pourtant à les décrocher du rebord en marbre pour me retourner vers mon.... ami. Le parrain de mon fils. Putain quelle connerie oui !

Il mériterait que je lui envoie mon poing dans la gueule. Mais je vais rester calme. Parce que désormais je suis quelqu'un de calme et de respectable. Même si ce n'est visiblement pas assez à son goût puisqu'il me préfère mon père.... A moins qu'il n'ait simplement décidé qu'il préférait finalement le parrainage du Ministre en personne au mien... pauvre Kark Junior sans influence. " A-t-il vraiment tort ? ", me chuchote une voix pernicieuse. J'aimerais hurler que non. Mais... aussi acharné qu'ait été mon travail ces dernières années, je ne suis toujours pas aussi influent que lui. Le serais-je jamais ?

« Félicitations. », je me force à prononcer avec un sourire on ne peut moins naturel.

Et soudain je croise son regard ; fier. Victorieux. Ravi. Non, finalement je n'ai même pas le coeur à faire semblant.

« Tu as le poste de tes rêves. », je crache d'un ton mauvais. « Nommé par le Ministre en personne ! Je suis sûr que vous vous entendrez très bien. », je me moque. Pourtant, l'espace d'une seconde, l'idée que mon père puisse réellement le trouver intéressant et que la réciproque soit vraie me blesse violemment. Plus intéressant que moi en tout cas.

« Je vous souhaite de bien vous amuser ! Peut-être même que tu devrais l'inviter à célébrer ça avec toi ce soir ? Ou bien vous l'avez déjà fait ailleurs ? »

Peut être ici, dans cette même pièce. Ou dans le salon de ce qui était autrefois ma maison. J'arrive très bien à les imaginer installés dans la canapé gris pour conclure leur accord.... et ça fait mal. Sans réfléchir une seconde de plus je me dirige vers la porte de la loge. J'ai besoin d'air. Et de voir autre chose que sa gueule.

Je pose ma main sur la poignée au moment où il commence une nouvelle phrase. Mais je n'ai pas envie de l'écouter. Pas envie de supporter sa putain de voix. Pas envie d'écouter son argumentation de scroutt. Quoiqu'en fait si !

« Pourquoi ? » , j'éructe en lui coupant délibéremment la parole.

Je regrette aussitôt d'avoir posé la question. Pourquoi est-ce qu'il prendrait un poste qui lui plaît ? Pourquoi est-ce qu'il s'assurerait une vie tranquille et plaisante ? Pourquoi est-ce qu'il ferait confiance à mon père plutôt qu'à moi ? Quelles questions ! Finalement, je pense que la réponse est là. Je suis toujours aussi pathétique.
Revenir en haut Aller en bas
Corvus Hunter
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 28/03/2015

MessageSujet: Re: Chasseur de tête ou chasseur de potes ?   Mer 31 Aoû - 11:56

Lèvres pincées dans un sourire factice, j'observais l'ancien Serpentard monter sur ses grands hippogriffes, prendre à cœur cette histoire de plein fouet sans y apporter la moindre once de réflexion. C'en était presque vexant pour moi dans l'histoire. Qu'avais-je fait de si grave dans son esprit pour être ainsi molesté? Tss. Satanés complexes.

Me rasseyant, je soupirais et tâchais de tenter de le secouer un peu pour le ramener à la réalité. Sans succès. Vu son état, je le voyais très bien disparaître l'instant d’après en claquant la porte de la loge, s'empêtrant tout seul dans son imbécilité égoïste. Ce qui était hors de question.

Ma main enserrera discrètement ma baguette, un sort informulé pour verrouiller la porte sur les lèvres. La réaction du Kark serait explosive après un instant d'incompréhension, mais tant pis, je n'étais plus à ça près de toute manière.

Lorsque sa question fusa. Rauque et lourde. Je l'attrapais au vol, profitant immédiatement de cette ouverture.

"Pourquoi?"

"Pourquoi ai-je refusé?"

Je ricanais légèrement, cynique, mon regard sombre planté dans le sien, quelque peu provocateur. Je continuais sans trop lui laisser le temps de l'assimilation.

"Je t'accorde qu'il s'agit là d'une excellente question, n'est-ce pas?"

Bon, j'étais agacé. Un peu blessé aussi probablement. Sur les nerfs assurément.

"Je te propose de me prévenir lorsque tu auras récupéré tes capacités cognitives plutôt que celles concernant uniquement ton propre nombril..."
Revenir en haut Aller en bas
Arutha L. Kark
Admin
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 28/03/2015

MessageSujet: Re: Chasseur de tête ou chasseur de potes ?   Mer 31 Aoû - 18:03

Pourquoi il a ... quoi ... ? Je m'immobilise, la main sur la poignée. J'ai mal entendu. J'ai forcément mal entendu. Il ne peut pas avoir dis ce que j'ai cru entendre. Pourtant, c'est l'impression que donne la suite de ces mots. Alors, j'essaie de comprendre.

De passer outre ses piques et ses sourires pour assimiler ce qu'il vient de dire. Pour l'heure une seule chose est sûre : on lui a offert le poste de Maître du Bureau International pour les Lois Magiques. Non ; mon père lui a offert ce poste. Et il l'aurait.... refusé ?

« Tu n'as pas fais ça. » je déclare stoïquement.

Sa réponse atteint à grande peine mon cerveau. Je lâche finalement la poignée pour me retourner complètement. Sans pour autant quitter le pas de la porte.

« Pourquoi ? » , je répète inutilement.

Son petit rire si détestable me tire brusquement de ma léthargie. Je sens de nouveau l'agacement - pour ne pas parler de colère - pointer le bout de son nez.

« C'est le poste parfait pour toi. A un timing parfait ! Et tu voudrais me faire croire que tu l'as refusé ? »

Et soudain, j'entrevois subtilement l'égoïsme dont je fais preuve. Oui, c'est le poste parfait pour lui.... et en tant qu'ami, je devrai m'en réjouir. Mais en tant qu'ami il aurait dû m'en parler avant ou le refuser. " Ce qu'il est en train de faire. " chuchote pernicieusement la même voix habituelle au fond de mon esprit. Un soupçon de honte envahit mon cerveau. Scroutt... quel con. Je sais quels mots je devrais prononcer en de telles circonstances.... mais je ne m'y résouds pas. Pas encore. Il me faut avant tout une réponse à mon pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Corvus Hunter
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 28/03/2015

MessageSujet: Re: Chasseur de tête ou chasseur de potes ?   Mer 31 Aoû - 20:51

« Tu n'as pas fais ça. »

J' haussais les épaules nerveusement, feignant sûrement mal la nonchalance, avant de le lui confirmer une nouvelle fois.

Si.
J'avais dit non.
Non à ce poste franchement intéressant, à ce bureau fichtrement bien foutu, à cette reconnaissance de mon travail et capacités.
J'avais dit non à ces missions internationales qui m’appâtaient depuis longtemps.
J'avais dit non à cette possibilité de me débarrasser d'un enchevêtrement hiérarchique qui m’exécrait et me ralentissait chaque jour, dit non à la possibilité de mener à bien cette section avec mes propres idées.
Et surtout j'avais dit non à son putain de paternel.
A notre fucking Ministre.

Et tout ça pour quoi? Pour un petit sorcier qui avait essayé de me tuer il y a quelques années, qui complexait à mort sur sa généalogie et qui considérait l'amitié comme quelque chose qui doit de prime abord éviter de le déranger. Le gros lot quoi.

« Pourquoi ? »

Je ricanais. Fort, nerveusement. Je savais très bien que la peur de me tromper, encore, m'étreignait les intestins, tout autant que je la savais fallacieuse. J'étais pertinemment conscient que le stress de ces derniers mois, voir dernières années alors que mes plans germaient et se mettaient en place me rongeait, plus encore maintenant que l'instant de vérité arrivait. Je me sentais en cet instant si dérisoire et futile avec mon petit complot politique basé sur quoi? Si peu de choses et tant à la fois.

« C'est le poste parfait pour toi. A un timing parfait ! Et tu voudrais me faire croire que tu l'as refusé ? »

"Ah ça, je ne te le fais pas dire." répliquais-je, le ton douceâtre et quelque peu amer. "Mais je te confirme une fois de plus ce que tes oreilles ont parfaitement perçu, à défaut de ta cervelle: ce joli poste et sa clique ne seront pas miens."

Stoppant les quelques va et vient que je n'avais pas réussit à calmer, je me penchais un instant à la rambarde de la loge, le regard dans le vague, dos au Kark.

"Tu veux savoir pourquoi j'ai sacrifié cette opportunité?"

Je me retournais, lui faisant face malgré ma position accoudée à la bordure.

"Je pourrais te répondre que comme toujours, je n'en ai fait qu'à ma tête, que cela me dérangeait simplement d'être ainsi sifflé et appâté pour n'être qu'un beau jouet de plus, ou encore que je ne sais toujours pas ce qui est bon pour moi et que ma fâcheuse manie d'auto-destruction s'en est mêlée. Ou simplement que j'aime agacer les gens. Mais même si cela te rassurerait, ce serait faux."

Mon sourire s'étirait tout autant que je parlais, même si mon ton mêlait autant cynisme qu'un sérieux presque froid.

"Je l'ai fait en connaissance de cause. En sachant pertinemment ce que je sacrifiais là, et plus encore quelles en seraient les conséquences."

Mes prunelles agrippèrent les siennes, ne pouvant lui laisser la possibilité de fuir mon regard, et de ne pas comprendre de qui je parlais.

"The King is dying, long live the King."
Revenir en haut Aller en bas
Arutha L. Kark
Admin
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 28/03/2015

MessageSujet: Re: Chasseur de tête ou chasseur de potes ?   Jeu 1 Sep - 12:06

Oui… toutes ces raisons me semblent on ne peut plus crédibles. Même si, si elles s’avèrent vraies, elles seraient également on ne peut décevantes. Je pensais – ou du moins espérais – que Corvus s’était déjà affranchit de sa tendance à l’autodestruction. L’idée que je puisse m’être trompé m’agace au plus haut point.... pour lui, comme pour moi. Je détesterai devoir à nouveau passer derrière lui pour récupérer tous les gallions qu’il a balancé par-dessus son épaule sous prétexte qu’il n’en voulait pas sur le moment. Enfin, façon de parler ; gallions, relations, accords utiles, invitations précieuses ... beaucoup de choses y sont passés à l’époque. Mais dans un sens.... que son caractère chaotique soit la seule raison de son refus serait presque réconfortant. Parce que je suis devenu plutôt doué pour réparer les pots qu’il brise par amusement. Rien d’irréparable donc. Sauf que....  

«... même si cela te rassurerait, ce serait faux. »

Bouse. Quoi donc alors ? Je l’observe sourire avec appréhension. Va-t-il m’annoncer qu’il en a assez du conflit sous-jacent entre mon père et moi ? Qu’il se retire définitivement de la vie politique et peut être même d’Angleterre ? Non. Esmée ne quitterait jamais le pays. A moins que le Chiméria ait des envies d’international. Ou qu’il la quitte pour une hongroise plus facile à vivre –ce qui ne serait pas si dur à trouver. Ou alors... STOP ! Stop, stop, stop ! Dans quoi est-ce que mon esprit est en train de se fourguer ?
Peut être sent-il que je pars loin – trop loin – car il reprend la conversation d’un ton sérieux. Trop sérieux. Surtout pour la phrase avec laquelle il conclue son explication. Même si je voulais ne pas comprendre, je ne pourrais pas. Les termes sont on ne peut plus clairs.... et on ne peut plus déstabilisants.

Je le fixe intensément plusieurs secondes... avant que mon regard ne hisse finalement le drapeau blanc. Mes yeux se posent sur mes chaussures en écailles de basilic. Merlin.... qu’est ce que je suis censé répondre à ça ? Et d’abord... qu’est ce que je suis censé en penser ? C’est tellement... fou.

Non pas que je n’y ai jamais songé. Evidemment j’en ai rêvé, j’en rêve depuis que je sais prononcer mon nom, je l’ai même crié dans le salon de Corvus il y a quelques années après mon dernier affrontement avec mon paternel. A cet instant, j’étais on ne peut plus sérieux. Mais les mois sont passés et la réalité a reprit le dessus. Pour prendre la place du roi, il faudrait déjà qu’il puisse tomber. Cela se peut-il ?

Je laisse échapper un rire amer en relevant doucement la tête.

« Tu as donc repris tes paris idiots. » , je commente en référence à tous les paris risqués  qu’il prenait autrefois – et qu’il prend encore de temps en temps – à un contre dix. J’avais l’habitude de me moquer de lui à ce sujet. Ce à quoi il avait toujours une réponse imparable...

« Où est ton as caché ? » je demande.

Ma gorge se noue à l’idée de la réponse qu’il peut me donner. De peur, de fierté, d’anticipation, de reconnaissance... d’un mélange de trop d’émotions qui m’étouffent. Et aux quelles je ne peux pas laisser la porte ouverte.

« Ne répond pas. », j’interromps avant qu’il n’ait eu le temps de répliquer. « Ne le... laisse tomber. », je demande.

Je m’avance à nouveau dans la pièce pour me laisser tomber sur le divan. J’ai besoin d’un verre. Sans pour autant avoir envie de boire. Putain de cerveau....

« The King is far from dying. », je commente en me résolvant finalement à attraper la bouteille d’aloé. Tiens, s’il me proposait à nouveau son whisky je l’accepterai volontiers cette fois-ci.

« Et la patience n’a jamais été ton fort. »
Revenir en haut Aller en bas
Corvus Hunter
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 28/03/2015

MessageSujet: Re: Chasseur de tête ou chasseur de potes ?   Jeu 1 Sep - 17:10

Je ne pu retenir un sourire en coin satisfait alors qu'Arutha prenait enfin connaissance de l’ampleur de la situation, voyant à son regard plus que limpide, l'évolution de ses pensées. Stupeur et fierté, rapidement suivie de l'angoisse je dirais. Il était d'évidence que son petit problème d'ego quand à ma personne un peu plus tôt n'avait absolument plus rien à voir avec ce que je lui proposais présentement.

« Tu as donc repris tes paris idiots. »

Arquant un sourcil, je voyais parfaitement où il voulait en venir. Et en soi, ce n'était pas tout à fait faux, si ce n'était que le seul plaisir d'expérimenter et provoquer ne faisait pas parti de celui-ci. Mais oui, c'était un pari, un putain de sacré pari même.

"Oui en quelques sortes, je l'avoue. Mais il est tout sauf idiot, celui-ci." confirmais-je d'une moue cynique, alors que je le voyais continuer à réfléchir, a essayer d'assimiler le cataclysme que je venais de lui apporter. Avant d'en venir à l'argument que je lui renvoyais souvent, concernant mon fameux as qui me permettait de m'assurer la victoire. As souvent résumé à des observations ou connaissances que j'avais en plus du commun de mortel, mais un atout indéniable que je m'amusais à brandir lors de nos discussions à ce sujet.

Un bref ricanement alors que j'allais lui répondre, avant qu'il ne m'en empêche d'un geste plus tendu qu'autre chose et d'un baragouinement aussi sec qu'hésitant.

Sourcil arqué, je croisais les bras sur mon torse quelques instants avant de le rejoindre sur le canapé, lui tendant mon verre dans le même mouvement. Je prenais sa réplique royale comme acceptation tacite. Et j'avais l'impression qu'un fucking poids invisible venait de s'évaporer. Tant et si bien que mon rire fusa alors qu'il était question de ma patience, terminant par un sourire aussi jovial que carnassier.

"Laisse moi te conter une histoire, petit Kark, celle d'un fou pas si chaotique capable de jouer sur l'échiquier et d'engranger bien plus de potentiel que ces simples petites cases noires et blanches que tout le monde voit..."

Et sur ceux, bien calé dans le creux de velours, j'entreprenais de lui conter mes mouvements et plans, riant sur certaines anecdotes, appréciant ses commentaires et froncements de sourcils. Tout n'était pas posé et il aurait besoin d'y réfléchir encore mais une putain de page était tournée et une nouvelle s"ouvrait, incertaine mais au combien palpitante et prometteuse à tous points de vus.

Évidemment, cela n'a pas être de la Tarte à la mélisse, évidemment nous devrions abattre bien plus qu'un travail de géant pour y parvenir et essuyer moultes épreuves dont la coupe de feu n'aurait rien en envier sans parler de ces entraves à faire pâlir un filet du diable.

En commençant par moi-même et les conséquences de mon refus, que j'avais réussis à tourner au mieux vu la situation épineuse, mais qui ne m'empêcherait pas de subir les foudre administrative de notre cher Ministre actuel. J'en soupirai d'avance.

Arutha avait plus qu'intérêt à me promettre au moins ses meilleures bouteilles de vin pour les semaines à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chasseur de tête ou chasseur de potes ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chasseur de tête ou chasseur de potes ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Grotte du Chasseur
» Le chasseur est la proie du prédateur | Nuit d'Orage|
» Un trait légendaire remis au goût du jour pour le Chasseur
» Ce matin, un lapin a tué un chasseur (Cassiopée) terminé
» Olofin [Chasseur de gros gibier]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our dudes :: La suite-
Sauter vers: